Josef Albers

2 février au 10 mars 2012

galerie denise rené 196 boulevard Saint Germain Paris 7


communiqué de presse

























COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 galerie denise rené


Josef Albers

du 2 février au 10 mars 2012



galerie denise rené – rive gauche
196 Bd Saint Germain  -  Paris 7

info@deniserene.com
33 (0)1 42 22 77 57

En partenariat avec la Fondation Josef et Anni Albers, Denise René présente simultanément dans ses deux galeries de la rive gauche et de l’espace marais une exposition de Josef Albers, précurseur de l’art abstrait construit et auteur d’une œuvre majeure qu’il qualifiait lui-même de « peinture perceptuelle ».
Cette double exposition coïncide avec la rétrospective Peintures sur papier que le Centre Pompidou consacre à Josef Albers et marque la profonde relation de travail et d’amitié instaurée entre Denise René, sa galerie et Josef Albers à partir du milieu des années 50. C’est en mémoire de cette collaboration, la plus longue qu’Albers ait entretenue avec une galerie, que la Fondation Albers a accepté de prêter des œuvres majeures, dont certaines ont été très peu montrées jusqu’alors.

Né en 1888 à Bottrop en Westphalie, Josef Albers aura, sa vie durant, étroitement associé pédagogie, recherches artistiques et création. Elève, puis professeur au Bauhaus jusqu’à sa fermeture par les nazis, il poursuit son enseignement au Black Mountain College aux Etats-Unis où son œuvre, notamment révélée par l’exposition The Responsive Eye au MOMA, fera l’objet d’une reconnaissance internationale.
Expérimentateur infatigable de la relation de dépendance entre la figure et la couleur, interrogeant sans relâche notre expérience visuelle des phénomènes optiques issus de la construction géométrique et de l’agencement des plans colorés, Josef Albers s’est imposé comme un immense artiste, capable d’explorer toute la diversité de notre sensibilité perceptuelle.
Son approche expérimentale de l’interaction de la couleur et son travail sur l’ambiguïté de la perception des formes les plus simples bouleversent l’assurance et la stabilité de l’ordre géométrique pour mettre en évidence la relativité de notre perception visuelle, l’ambivalence de nos sensations, le peu de poids de nos prétendues certitudes.

Auteur d’une œuvre puissante et rigoureuse, fondée sur des concepts visuels et des moyens graphiques d’une absolue simplicité (lignes géométriques, construction orthogonale, répertoire formel qu’il ne cessera d’épurer jusqu’à l’ultime série Hommage au carré), Albers nous donne accès à un univers physico-psychique infini où, selon la lumière, les rapports chromatiques et leur emplacement, les formes semblent émerger du tableau pour s’avancer vers le spectateur ou, à l’inverse, reculer pour se fondre dans les profondeurs.

L’exposition rend compte des principaux aspects de l’œuvre d’Albers :

Dans la galerie rive gauche, seront présentés des œuvres significatives des recherches artistiques menées par Albers sur l’abstraction géométrique  entre son arrivée aux Etats-Unis en 1933 et la fin des années 50 : y figurent ainsi nombre de sérigraphies, peintures et engravings exemplaires des séries Graphic Tectonic, Variant et Constellations structurales ainsi qu’une nouvelle édition de l’ensemble des Tables gigognes conçues au Bauhaus à Dessau, en 1927.

L’exposition de l’espace marais, qui présente également une sélection de mobilier du Bauhaus récemment réédité, fait une large place aux œuvres de la mythique série Hommage au carré, où Albers pousse à l’extrême sa théorie de la forme par la couleur - qu’il qualifie alors de « moyen d’expression le plus relatif » -,ainsi qu’à l’album de sérigraphies et aux tapisseries éponymes éditées en 1968 par la galerie denise rené.

Cet ensemble s’accompagne d’un important fonds documentaire : études de couleur, esquisses, catalogues, affiches d’expositions, correspondance entre Josef Albers et Denise René.

La présentation d’une série d’archives et d’œuvres photographiques, exposées pour la première fois à Paris, témoignera du premier voyage de Josef et Anni Albers en France et de leur séjour à Paris en 1929, puis de leur retour depuis New-York en 1955.

Albers a toujours prôné un art pur et minimal où dominent rationalité et méthode.  Toutes ces recherches chromatiques sont le fruit de son univers, un univers qu’il veut différent, à part et hautement spirituel. Ainsi il fait parti de ses artistes pour qui l’art doit permettre d’élever l’homme.

 Un catalogue accompagné d’un texte d’Oliver Barker, commissaire d’exposition de la Fondation Albers, sur la collaboration de Denise René et Josef Albers, sera édité à l’occasion de l’exposition.

Nicholas Fox Weber, directeur exécutif de la Fondation Josef et Anni Albers, auteur d’une biographie des membres du Bauhaus à paraître aux Editions Fayard, en a rédigé la préface. N. F. Weber, qui a personnellement connu Josef Albers, y souligne l’importance qu’a représenté, pour la carrière de l’artiste et la connaissance de son œuvre, le soutien apporté par Denise René et sa galerie à Albers.

 



Josef Albers    galerie denise rené - rive gauche
196 Bd Saint Germain  paris7  tél. 33 (0)1 423 22 77 57 –
info@deniserene.com - www.deniserene.com